Interview réalisée par Pierre Elise Dumuis:

1/ Floriane, quel est selon vous, l’environnement idéal pour accueillir un dogue allemand ?

« Je dirais de l’amour, du temps, et idéalement d’autres animaux; sans oublier un budget conséquent à son bien-être. Voila la famille idéale. Le Dogue Allemand convient aussi bien aux jeunes couples calmes qu’à des retraités actifs, il s’adapte facilement à tout type d’environnement dès lors que son maître lui consacre beaucoup de temps. Je conseille un maximum de cinq heures d’absence pour un adulte et deux pour un chiot ».

2/ Quel conseil numéro 1 donneriez-vous à un futur acquéreur d’un dogue?

« Encore une fois, mon 1er conseil sera que l’acquéreur soit DISPONIBLE, c’est essentiel au développement physique et mental du dogue allemand. Ce, que ce soit pendant sa croissance (éveil, alimentation, musculature…) comme à l’âge adulte. N’oublions pas qu’une absence trop prolongée pourrait mettre la vie de vos compagnons en danger en cas de dilatation/torsion d’estomac notamment (fléau numéro un dans notre belle race, malheureusement) ».

3/ Comment s’appelait votre premier dogue, Floriane?

« Il s’appelait Eliott, c’était un mâle fauve LOF issu des lignées des Terres de la Rairie, aquis en Guyane en 1992. Puis il y a eu l’amour de ma vie: Utanalussa de la Benjamine née en 2003, qui sera la souche de mes lignées ».

4/ Quel a été le « déclencheur » pour la création de votre élevage?

« Je suis passionnée depuis mon plus jeune âge pour l’espèce canine, et depuis les années 90 pour le Dogue Allemand. Il m’a suffit d’un regard sur des Dogues lors de ma formation en élevage canin pour ne plus voir qu’à travers eux ! Depuis, mon projet reste inchangé : allier le type à l’élégance et la santé au caractère. C’est un travail de tous les jours que je m’efforce d’atteindre depuis 2003. »

5/ Qu’est ce que vous aimez par dessus tout chez vos dogues ?

« Leurs côtés magiciens! Toujours prêt à nous surprendre, ils usent chaque jour de nouveaux tours pour nous faire rire ou nous attendrir ».

© 2020 L'Outsaïna - Tous droits réservés - Mentions légales - Confidentialité